Pourquoi « Parlons psychologie ? »

L’idée de ce site n’est pas de faire une vitrine mais bien de parler de psychologie.
Pas dans ses termes abscons mais bien pour évoquer la psychologie pour tous.
Vous savez, cette psychologie de tous les instants, celle que l’on utilise pour nos enfants, au travail, en couple, en famille, celle que l’on a lue dans un magazine qui tente, désespérément de la vulgariser un peu pour que nous puissions nous l’approprier.

Il s’agit bien de cette psychologie là: comprendre un peu de soi avant d’aller rencontrer un ou une professionnel-elle qui pourra nous donner une explication sur ce qui nous arrive, ce que l’on traverse, là, maintenant…

Ce site, en plus de vous permettre de « comprendre » certains de vos comportements, n’a qu’une seule prétention : faciliter l’accès à une sorte de savoir qu’auraient les « psy » sur le reste du genre humain.
Le mot « prétention » a ici tout son sens : il peut se décliner à l’infini mais l’objectif est bien de pouvoir COMPRENDRE certaines choses avant même de se rendre chez le « psy ».
Pourquoi je craque ? Qu’est-ce qu’une crise d’angoisse ? Comment savoir si mon couple est en souffrance ? Suis-je en dépression ? Burn-out ? A quoi sert l’EMDR ? et tant d’autres encore…

Il ne s’agit donc pas d’un site vitrine où je décline mes horaires, adresses et tarifs (même si vous les trouverez aussi) mais bien d’un moyen de comprendre, comment cette psy là travaille, avec quels outils, à partir de quelles réflexions, quelles expériences, sur quelles formes de professionnalismes ou d’expertises.

En espérant que vous trouviez des éléments attendus dans votre propre recherche et développement personnel.

Je vous accueille sur 2 sites:

A Lyon au 51, avenue du Maréchal de Saxe à Lyon 3 (Métro Foch) dans un espace collaboratif de professionnel.les de santé.

A Marcy L’Etoile, au sein du Centre de Psychologie de l’Ouest Lyonnais partagé ave une autre psychologue pour enfants et adolescents et une neuropsychologue au 850, avenue Jean Colomb.

En distanciel, avec le COVID et ses confinements, de nombreux suivis en France et à l’étranger ont pu se faire dans les mêmes conditions qu’en présentiel (même pour le protocole EMDR).

Bien à vous.

Virginie Lafarge